(Agence Ecofin) – Malgré les effets du Covid-19, les pays africains doivent rembourser leurs dettes internationales privées. Pour la Côte d’Ivoire, de nombreux investisseurs et banques internationaux se tourneront vers les liquidités pour recevoir le principal et les intérêts de leurs investissements.

La Côte d’Ivoire prévoit de verser 620,2 milliards de FCFA (1,2 milliard de dollars) d’ici 2021, au profit d’une vingtaine de créanciers privés internationaux qui sont des banques ou des institutions d’investissement privées, a été informée queAgence Ecofin l’analyse de la loi de finances de l’année en cours. Sur ce montant, 409,5 milliards de FCFA serviront au paiement des intérêts et 210,7 milliards de FCFA au principal.

L’enveloppe des intérêts est gonflée par l’engagement de rembourser les sommes dues au titre des euro-obligations émises par la Côte d’Ivoire. Derrière ces prêts internationaux se cachent de nombreuses structures d’investissement qui mobilisent des ressources financières pour investir sur les marchés financiers internationaux. Le gouvernement ivoirien est autorisé à leur verser jusqu’à 267,5 milliards de FCFA.

Parmi les banques internationales qui se tournent vers le fonds de financement ivoirien, on trouve la filiale d’investissement de Société Générale, partenaire financier historique du pays. Mais il existe aussi des banques internationales comme l’ICBC chinoise, le Credit Suisse, le groupe financier japonais Mutsui ou encore la banque russe VTB.

Le gouvernement ivoirien a le pouvoir de rembourser 1060 milliards de FCFA aux investisseurs internationaux. Outre les acteurs privés, il existe également un groupe de donateurs multilatéraux.

Il faut rappeler que la Côte d’Ivoire doit également rembourser l’équivalent de 1076,3 milliards de FCFA de dette intérieure. Près de 402 milliards de FCFA ont été mis de côté pour le remboursement des souscripteurs sur diverses émissions obligataires en Côte d’Ivoire.

LIRE  Élections américaines 2020 : Joe Biden remporte officiellement la nomination démocrate pour affronter Donald Trump

Au total, le service de la dette du gouvernement ivoirien pour 2021 atteindra 2,132 milliards de FCFA. Cela représente 25,4% du budget total de l’année. La part versée aux créanciers privés internationaux est de près de 7,6%.

Le pays continue de bénéficier du sentiment positif des investisseurs internationaux. Mais la capacité de les rembourser reste dépendante des conditions économiques des matières premières au niveau mondial.

Linge Idriss