(Agence Ecofin) – Les ambitions de la compagnie aérienne seychelloise semblent avoir été revues à la baisse. Le plan d’extension de ses services, qui a commencé à se concrétiser en 2012, ne doit plus se poursuivre.

Le gouvernement seychellois reprendra le contrôle total des actions d’Air Seychelles, qui redeviendra une société 100% nationale.

L’information – portée à la connaissance du public jeudi 29 avril par le secrétaire d’État au Trésor Patrick Payet – fait état d’un accord conclu avec la société émiratie Etihad Airways qui a renoncé à sa participation de 40% dans Air. Les Seychelles.

Avec une réduction de 79% des dettes issues des négociations, Air Seychelles, qui devait 72,3 millions de dollars à Etihad, ne paiera que 11,34 millions de dollars.

» Nous n’allons payer que 21 p. 100 et cette responsabilité a été assumée par le gouvernement. Le remboursement débutera en 2022. La deuxième négociation s’est déroulée avec les obligataires à qui nous avons proposé de ne verser que 20 millions de dollars. Dit Patrick Payet.

La participation d’Etihad Airways dans le drapeau des Seychelles remonte à 2012. Etihad avait déboursé 20 millions de dollars pour recevoir l’équivalent de 40% des actions. L’accord, considéré à l’époque comme une pénétration stratégique, visait à permettre à Air Seychelles de développer son réseau et d’avoir une présence internationale.

Selon le nouveau président des Seychelles, Wavel Ramkalawan, qui a évoqué l’avenir de l’entreprise lors de son premier discours au pays en janvier, les activités d’Air Seychelles pourraient se limiter principalement aux vols intérieurs.

Henoc Dossa (stagiaire)

LIRE  Buhari ouvre une usine de traitement de gaz torche dans l'État d'Edo