Technologie de batteries Tesla : Elon Musk possède peut-être le portefeuille d’entreprises le plus intéressant de la planète dont SpaceX, Tesla et PayPal.

En effet, Elon Musk est le fondateur de Tesla avec ses voitures électriques ultrarapides et de haute technologie. Il est également le fondateur de SpaceX avec sa mission sur Mars.

Il affirme que son concept Hyperloop pourrait révolutionner les transports publics. Et même sa société Boring est assez intéressante. Boring vise à trouver de nouvelles façons de creuser des tunnels. Alors, quelle activité d’Elon Musk finira-t-elle par changer le plus notre monde?

 

Technologie de batteries Tesla : l’avenir des voitures électriques

Les batteries au lithium compactes et légères qui vous permettent désormais de diffuser des films sur des téléphones ultralégers alimenteront bientôt beaucoup plus votre vie.

Vous êtes probablement déjà intéressé par le potentiel des voitures électriques. Mais peut-être avez-vous également les inquiétudes habituelles d’en acheter réellement une : le prix, la gamme et la recharge électrique.

Pourtant, le marché semble certainement penser que les voitures électriques sont l’avenir. Il suffit de regarder le cours de l’action Tesla (1 000 $ l’action en date du 20 juin 2020).

La semaine passée, Tesla a sommairement pris les devants contre Toyota pour devenir l’entreprise automobile la plus précieuse au monde. Toutefois, l’entreprise automobile japonaise a vendu plus de voitures que Tesla en 2019.

L’une des raisons est qu’Elon Musk a taquiné les investisseurs et les rivaux avec la promesse d’un « jour de la batterie » très prochainement. Durant cette journée, il annoncera une série d’avancées dans la Technologie de batteries Tesla.

 

Technologie de batteries Tesla : les plus grandes batteries du monde

Les voitures ne sont pas le seul vaste nouveau marché des batteries. D’ailleurs, les énormes batteries branchées aux réseaux d’électricité font aussi parti de l’inévitable révolution dans le chapitre des énergies renouvelables.

« Nous entrons dans une phase de croissance presque exponentielle », explique le professeur Paul Shearing. Il est un expert de la technologie des batterie émergentes à Collège universitaire de Londres.

Il s’attend à ce que les véhicules électriques à eux seuls augmentent la demande européenne de batteries d’un facteur 10 cette décennie.

Cependant, une augmentation explosive de la demande en véhicules électriques ne verra le jour qu’avec des batteries plus abordables et plus durables.

C’est une grande demande pour toute technologie, mais n’ayez crainte, la « Journée de la batterie » proposée par M. Musk s’en vient grâce à toute une cascade de percées.

 

Batterie d’un million de kilomètres

La première a été annoncée la semaine dernière lorsque le fabricant de batteries chinois qui fournit la plupart des principaux constructeurs automobiles, y compris Tesla, a révélé qu’il avait produit la première « batterie d’un million de kilomètres ».

La technologie Amperex contemporaine (CATL) affirme que sa nouvelle batterie est capable d’alimenter un véhicule sur plus d’un million de miles (1,2 million, pour être précis ou 1,9 million de kilomètres) sur une durée de vie de 16 ans.

La majorité des batteries de voiture électrique ont des garanties de 60 000 à 150 000 km de parcours sur une durée de 3 à 8 années.

Il s’agit donc d’une énorme amélioration de la durée de vie de la batterie. Mais cela ne coûtera que 10% de plus que les produits existants, explique le président de la CATL, Zeng Yuqun.

LIRE  Quel est le besoin des règles d'expédition Incoterms?

Avoir une batterie que vous n’avez jamais besoin de changer est évidemment une bonne nouvelle pour l’industrie de la voiture électrique. Néanmoins, les batteries d’une durée plus longue sont aussi indispensables pour un usage de stockage « stationnaire ».

Ce sont les batteries que nous pouvons attacher aux éoliennes ou aux panneaux solaires afin que les énergies renouvelables soient disponibles lorsque le soleil ne brille pas ou que le vent ne souffle pas.

Assez rapidement, vous souhaiterez peut-être même une batterie fixe dans votre maison pour stocker de l’électricité hors pointe à bon marché ou pour collecter l’énergie produite par vos propres panneaux solaires.

 

L’option la moins chère pour fabriquer des batteries émergentes et performantes

Le prix est le prochain obstacle susceptible d’être réglé dans la course de fabrication de batteries émergentes et performantes. Le défi majeur dans l’industrie des véhicules électriques est d’obtenir une batterie coûtant moins de 100 $ par kilowatt-heure.

À ce stade, vous commencez à acheter des véhicules électriques moins chers que les véhicules à combustion interne équivalents, explique Seth Weintraub, journaliste américain spécialisé dans la Technologie de batteries Tesla.

Une fois que cela se produit, le moteur à combustion interne sera effectivement mort, dit-il, en le comparant à la façon dont le numérique a tué les caméras il y a dix ans.

Chez les concessionnaires automobiles, nous allons passer d’un véhicule électrique quelque part dans le parking arrière à un véhicule essence dans le parking arrière quelque part.

Alors, quand ce prix crucial sera-t-il dépassé? Weintraub pense que c’est déjà le cas avec la Technologie de batteries Tesla.

Weintraub dit que ses sources lui indiquent que ces batteries entrent dans Teslas en ce moment, et pense que ce sera l’une des révélations de « Musk Battery Day« .

Des batteries moins chères répondront à certaines des autres préoccupations majeures des clients potentiels. En effet, il sera plus économique d’installer des batteries plus grandes dans les voitures.

 

Nouvelles technologies, nouvelles usines

Alors, où allons-nous fabriquer toutes ces merveilleuses nouvelles batteries? Encore une fois, nous attendons des annonces importantes de la part de M. Musk. Plus tôt ce mois-ci, son jet privé aurait atterri à l’aéroport de Luton.

Est-ce l’alter-ego réel d’Iron Man? Elon Musk, l’homme, que l’acteur Robert Downey Jr a utilisé comme inspiration pour Tony Stark de Marvel dans le film Iron Man de 2008, aurait déjà un site de 650 acres à Bristol.

L’emplacement est considéré comme le premier candidat britannique pour l’une des « Gigafactories » de la Technologie de batteries Tesla, les énormes usines de batteries dont il est le pionnier.

Et il prévoit une usine encore plus grande aux États-Unis, probablement à Austin, au Texas. Selon Seth Weintraub, celui-ci sera une « Terafactory ». C’est tout à fait une mise à niveau.

Les gigafactories ont été ainsi appelées parce qu’elles produiraient des batteries pouvant stocker des milliards de wattheures d’énergie.

Par ce raisonnement, une terafactory devrait être capable de fabriquer des batteries d’une capacité totale de plusieurs milliards de wattheures.

LIRE  Google Pay sera radicalement repensé

Et la logique des usines en constante expansion de M. Musk reste la même. Plus l’échelle est grande, plus il sera facile de proposer des innovations qui réduisent les coûts, estime-t-il.

 

D’où proviendront toutes les matières premières des batteries?

Des entreprises technologiques comme Apple, Microsoft et Tesla tentent de trouver un moyen d’accéder au cobalt congolais de manière plus humaine avec une responsabilité appropriée

Le partenaire chinois de Tesla, CATL, a trouvé un moyen de fabriquer des batteries sans cobalt, du moins pour les véhicules à plus courte portée.

Le cobalt n’est pas abordable et sa production provient de la République démocratique du Congo. On parle de travail des enfants. Par ailleurs, il n’est pas prévu de se débarrasser de l’ingrédient clé des batteries légères, le lithium.

Technologie de batteries Tesla : il existe de grandes quantités de gisements de sel dans le monde, y compris la plus grande réserve unique – encore inexploitée. La réserve se trouve dans la magnifique plaine salée du Salar de Uyuni, dans les Andes boliviennes isolées.

Toutefois, les présentes méthodes de séparation du lithium posent un problème. En effet, ces méthodes sont lentes et inefficaces. La plaine saline de Salar (Uyuni, Bolivie) abrite 50 à 70% des réserves mondiales de lithium à notre connaissance. On parle d’une superficie de 10 000 km2.

Malgré les bénéfices, le processus de séparation du lithium peut prendre des mois entiers pour ne récupérer qu’environ 30% de la matière. C’est là qu’intervient un magnat de style Elon Musk en herbe avec un nom tout aussi exotique.

Teague Egan travaille avec des scientifiques sur ce qu’il dit être un filtre à « nanoparticules » qui peut séparer le lithium des autres sels en solution, et récupérera plus de 90% du lithium.

Au lieu de plusieurs mois, il estime que cela pourrait finalement ne prendre que quelques jours. S’il est efficace, il pourrait réduire considérablement le coût du lithium. Ainsi, cela supprimera l’un des plus gros goulots d’étranglement à l’accélération de la production de batteries.

 

Technologie de batteries Tesla : de quoi s’agit-il vraiment?

Ce qui nous ramène à notre prémisse d’origine : les batteries seront la partie la plus transformatrice de l’empire d’Elon Musk.

L’ambition de M. Musk est de créer l’iPhone des voitures. Autrement dit, créer un produit incontournable qui révolutionne notre expérience de conduite, tout en lui procurant de gros bénéfices.

C’est ce qui nous fera abandonner nos vieilles voitures diesel et essence. Mais il y a aussi un enjeu beaucoup plus important : le changement climatique.

Si des batteries moins chères et de meilleure qualité permettent un passage rapide aux véhicules électriques et nous fournissent des énergies renouvelables quelle que soit la météo, alors elles seront clairement au cœur des efforts de décarbonisation de notre économie.

Les astronautes explosant dans l’espace sont beaucoup plus excitants qu’une boîte grise avec quelques fils attachés.

Mais si cette boîte grise nous aide à larguer des combustibles fossiles, alors la boîte grise gagne en termes de pouvoir de changer notre monde.