La qualité de votre communication est un indicateur de votre croissance personnelle. Mieux vous pouvez vous connecter avec les autres, plus vous souhaitez affronter des situations qui affectent votre propre développement. Plus vous aurez de conversations « délibérées », plus vous rechercherez des occasions d’apprendre et de progresser.

Toutes les conversations comportent un certain degré de risque. Certaines conversations, telles que B. un échange entre vous et votre nettoyeur peut être associé à un faible risque.

Comparez cela à demander une augmentation à votre patron ou à faire face à un client difficile qui vous concerne et vous constaterez que les conversations à risque plus élevé augmentent naturellement votre croissance personnelle. Plus vous avez de conversations « à haut risque », plus vous vous sentirez confiant et habilité à agir en votre nom.

Considérez ces cinq facteurs pour une communication efficace :

1. Intention

Communiquer avec une intention honnête et vraie n’est pas aussi facile qu’il y paraît. Il faut beaucoup de conscience de soi pour réaliser si votre intention n’est que pour votre propre bénéfice, même si elle est cachée sous prétexte d’aider les autres. Observez consciemment vos conversations pendant un certain temps et soyez conscient de vos véritables intentions.

2. Empathie

On a beaucoup parlé de la capacité d’être empathique ou d’être expérimenté par procuration dans les sentiments de quelqu’un d’autre. La vérité est que sans ce composant, la communication devient creuse et il y a un manque d’énergie. C’est l’énergie de l’empathie qui favorise la croissance personnelle. Un échange vraiment empathique peut fournir de nouvelles perspectives, et n’est-ce pas la base de la croissance personnelle?

LIRE  Dix choses à faire et à ne pas faire en matière de coaching des employés

3. Confiance

La capacité de compter sur vous-même, d’avoir tout ce que vous savez et d’avoir tout ce que vous ne savez pas, est le fondement de la confiance en soi. Ce genre d’assurance pure et simple ne consiste pas à « tout savoir » mais à la force intérieure d’expliquer ce que vous ne savez pas mais êtes prêt à apprendre. La personne confiante dit : « Dites-m’en plus ». Plus vous apprenez et utilisez, plus vous intensifiez votre propre développement.

4. Engagement

Bien que l’engagement soit un mot à la mode courant pour l’engagement des employés de nos jours, l’engagement est essentiel pour éviter tout malentendu. Dans une conversation, c’est plus qu’une simple écoute active. C’est la capacité d’incorporer l’interprétation des messages entre les parties. Votre message peut sembler différent de votre message prévu dans l’esprit de l’auditeur, et vice versa. En engageant votre auditeur, vous devez à la fois attirer son attention et interagir comme un ensemble d’engrenages alignés.

5. Patience

Il faut du temps pour développer une communication efficace, tout comme il faut du temps pour développer une croissance personnelle. Il faut du courage pour avoir des conversations difficiles ou risquées. Accordez-vous la liberté de la patience.

Relevez le défi et augmentez la fréquence de vos conversations où les enjeux sont plus importants. Et par delà tout, profitez des avantages de devenir un communicateur plus confiant.