(Agence Ecofin) – Bien que le trafic aérien au Nigéria soit en forte croissance depuis plusieurs années, la première force économique du continent, qui a modernisé plusieurs aéroports du pays, entend poursuivre ses efforts dans le secteur.

Le Conseil exécutif fédéral du Nigéria a approuvé le financement d’un contrat de fourniture de services numériques pour le système de gestion de cinq aéroports du pays.

Ce protocole d’entente est évalué à plus de 26,2 millions de dollars et affectera les plus grandes plates-formes aéroportuaires du pays. Dans ce cas, les aéroports internationaux de Murtala Muhammed (MMIA) dans l’État de Lagos, Nnamdi Azikiwe (NAIA) à Abuja, Malam Aminu Kano (MAKIA) au nord, Port Harcourt (PHIA) dans l’État de Rivers et Akanu Ibiam Enugu (AIIA) dans le au sud-est.

Le contrat attribué à Arlington Securities Nigeria Limited, spécialisée dans la sécurité et la surveillance, comprend le développement d’un système de gestion des flux physiques (bagages, passagers) et d’informations. Ce système devrait être opérationnel dans les 12 mois et devrait permettre une prise en charge plus rapide des passagers.

Le système permettra de sécuriser et d’accélérer les activités tout en garantissant un meilleur service aux passagers. Le système prend également en compte la carte d’embarquement sur le téléphone portable ou la carte d’embarquement imprimée à domicile, qui n’existait pas auparavant. A déclaré Hadi Sirika, ministre nigérian de l’aviation.

Selon le ministre, la technologie à appliquer comprendra également l’installation d’un système de porte électronique (e-gates) pour limiter l’accès aux aéroports, en particulier pour les passagers et le personnel.

LIRE  L'Université de technologie de la péninsule du Cap lancera une constellation de 3 nanosatellites d'ici la fin de 2021

Avec une dizaine d’entreprises en activité, le Nigéria connaît une densification continue de son trafic aérien. Cela semble être l’une des raisons de la détérioration de la qualité de service dans les aéroports du pays.