(Agence Ecofin) – En Afrique de l’Ouest, le marché alimentaire a un potentiel de développement important. La croissance démographique et l’évolution des habitudes de consommation sont un terrain fertile important pour l’implantation de nombreux acteurs locaux et internationaux.

French Soufflet, actif dans la collecte, la transformation et le négoce de céréales, vient de créer sa filiale ouest-africaine «Soufflet West Africa» (SWA) à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Cette entité, née de la collaboration entre ses pôles commerciaux (Soufflet Négoce) et ingrédients (AIT), a pour objectif de développer les activités du groupe sur le segment farine de blé-pain et, plus largement, sa présence dans la région Afrique de l’Ouest. .

Avec cette nouvelle société dirigée par Valentin Bivez, le groupe se concentre notamment sur les meuniers et industriels de 10 pays de la région, dont la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Sénégal, le Mali, le Togo, le Burkina Faso et le Togo.

Soufflet Négoce est au service de ses clients meuniers de cette région depuis de nombreuses années. Avec SWA, nous renforçons les bénéfices de l’expertise du Groupe dans le secteur du pain à la farine de blé », déclare Jean-François Lepy, PDG de Soufflet Négoce.

Plus largement, l’approche de Soufflet s’inscrit dans son expansion sur le continent africain, qui est l’un des domaines clés du commerce international des céréales, dont le blé.

LIRE  Le Gabon vise à produire «plus de 50% de sa consommation alimentaire» d'ici 2025 (Premier ministre)

En janvier dernier, le groupe a démarré ses activités dans sa malterie en Éthiopie d’une capacité de production de 60 000 tonnes de matière première.

Hope Olodo

Lisez aussi:

14-01-2021 – Le groupe agricole français InVivo veut payer son compatriote Soufflet