Seuls les citoyens koweïtiens qui ont été vaccinés contre le COVID-19 sont autorisés à voyager à l’étranger

  • Les Koweïtiens non vaccinés ne peuvent pas voyager à l’étranger
  • La nouvelle réglementation entrera en vigueur le 22 mai
  • Les Koweïtiens des groupes d’âge qui ne sont pas éligibles pour les vaccins contre le COVID-19 ne sont pas affectés

Le cabinet du gouvernement koweïtien a annoncé que seuls les citoyens koweïtiens qui ont été vaccinés contre le COVID-19 sont autorisés à voyager à l’étranger, tandis que les Koweïtiens non vaccinés doivent rester dans l’émirat.

Le nouveau règlement entrera en vigueur le 22 mai. Selon le ministère koweïtien de l’information, les Koweïtiens appartenant à des groupes d’âge qui ne sont pas éligibles aux admissions au COVID-19 ne seront pas couverts par la nouvelle restriction.

Selon les données de l’Organisation mondiale de la santé, le Koweït, avec une population de plus de 4,4 millions d’habitants, a jusqu’à présent administré plus de 1,1 million de doses de vaccins. Deux jabs – ceux fabriqués par Pfizer-BioNTech et AstraZeneca – sont enregistrés pour une utilisation par le pays riche en pétrole.

L’interdiction d’entrée précédente pour les citoyens non koweïtiens a été maintenue, tout comme l’ordonnance rendue en avril pour suspendre tous les vols en provenance de l’Inde en raison de l’augmentation du nombre d’infections dans ce pays.

Le Koweït lui-même a connu une augmentation du nombre de cas quotidiens de coronavirus au cours des premiers mois de l’année, avec entre 1300 et 1500 personnes infectées chaque jour.

Depuis le début de la pandémie, 276 500 personnes au Koweït ont été testées positives au COVID-19. L’émirat a enregistré près de 1600 décès liés au virus corona.

LIRE  Les articles de blog mènent vraiment à des achats [New Data]