(Agence Ecofin) – Dans son plan de relance économique post-Covid, le Nigéria fait du numérique un atout pour son développement social et économique. Microsoft s’engage à apporter son aide dans ce domaine au cours des trois prochaines années. Les jeunes et les femmes sont les principales cibles.

La société américaine Microsoft, spécialisée dans l’informatique et les micro-ordinateurs, et le gouvernement nigérian sont parvenus, lundi 3 mai, à un accord sur un partenariat qui accélérera le développement du pays. Trois domaines d’intervention ont été identifiés. Il s’agit de la connectivité, de l’éducation des jeunes et de la transformation numérique.

En ce qui concerne le volet de connectivité, Microsoft prévoit de déployer sa solution Airband, soutenue par l’exploitation de fréquences TV inutilisées, pour apporter l’Internet haut débit aux communautés éloignées. Après des discussions avec le ministère fédéral de la Communication et de l’Economie numérique et des partenaires locaux, six régions du pays sont déjà destinées à bénéficier du projet. Microsoft a souligné que son équipe Airband et ses partenaires locaux identifiés travailleront également à la conception et à la mise en œuvre de services cloud à grande échelle.

En termes de formation, la société américaine prévoit d’améliorer les compétences numériques de 5 millions de Nigérians au cours des trois prochaines années. Pour atteindre cet objectif, 1 700 formateurs seront équipés pour proposer des cours mixtes, en ligne et en présentiel, aux jeunes et aux fonctionnaires. Le gouvernement recevra également des outils numériques pour améliorer le système éducatif national. En trois ans, Microsoft espère créer plus de 27 000 nouveaux emplois numériques.

LIRE  La BAD fournit les clés d'une meilleure gestion des investissements et de l'épargne publique

Enfin, dans le volet transformation numérique de deux initiatives, Microsoft soutiendra la conception et la mise en œuvre d’outils basés sur le cloud, l’intelligence artificielle et l’automatisation pour permettre au gouvernement de lutter plus efficacement contre la corruption. La société utilisera également l’intelligence artificielle pour aider à protéger le patrimoine culturel du Nigéria.

» Nous croyons en l’avenir du Nigéria et sommes heureux en tant qu’entreprise de l’ajouter à nos investissements. Ensemble, nous avons une formidable opportunité de mettre la technologie au travail, de créer des emplois, de faire progresser l’écosystème technologique au Nigéria et d’utiliser la technologie pour préserver le meilleur du passé et nous emmener vers l’avenir. A déclaré Bradford Lee Smith, président de Microsoft.

Les différents projets que Microsoft entreprendra au Nigéria sont le fruit de discussions engagées le 7 janvier 2021 entre le vice-président du Nigéria Yemi Osinbajo et Bradford Lee Smith. Microsoft avait déclaré au gouvernement nigérian qu’il le soutiendrait dans son plan de relance économique post-Covid.

Grâce à ce partenariat avec Microsoft, le Nigéria bénéficiera d’une expertise technique qui contribuera à consolider le niveau de préparation à la quatrième révolution industrielle. La société informatique, de son côté, profitera de cette opportunité pour renforcer sa présence dans le pays où divers groupes technologiques tels qu’IBM, Google et même Cisco accélèrent leur installation.

Muriel Edjo

Lisez aussi:

13/01/2021 – Microsoft veut participer au plan de relance économique du Nigeria

LIRE  Biden dit que l'accord commercial américain dépend du "respect" de la Grande-Bretagne pour l'accord du Vendredi saint