(Agence Ecofin) – Selon la plateforme CDP, le nombre de grandes entreprises ayant révélé leur impact sur l’environnement et mis en place une politique climatique forte a augmenté de 46% en 2020 par rapport à 2019. La demande actuelle n’est plus la transition selon experts, mais le rythme.

Dans une nouvelle analyse de la plateforme CDP, nous constatons que le nombre de grandes entreprises qui ont fait connaître leur impact sur l’environnement et réduit leurs émissions a augmenté de 46% par rapport à l’année dernière.

L’organisation tient à jour une «liste A» des entreprises qui ont réalisé les meilleures performances en matière de divulgation environnementale et leurs politiques sur le changement climatique, la conservation des forêts et une meilleure utilisation de l’eau. 313 entreprises figurent désormais sur cette liste.

L’élargissement de cette liste intervient au terme d’une année au cours de laquelle la perception des risques climatiques s’est accrue. Les fonds durables sont également plus résistants aux perturbations pandémiques que les fonds traditionnels. Dans certains pays, comme la Grande-Bretagne, la déclaration des risques liés au changement climatique sera obligatoire à partir de 2025.

«Les organisations qui considèrent la durabilité comme une nécessité stratégique peuvent s’adapter à ce nouvel avenir. Nous ne discutons plus si nous allons faire la transition, mais comment nous allons y arriver », a déclaré Nina Seega, directrice de la recherche sur la finance durable au Cambridge Institute for Sustainability Leadership.

Sur les 9 600 entreprises qui ont communiqué leurs informations climatiques au CDP cette année, Danone, L’Oréal et Philip Morris International ont reçu les notes les plus élevées.

Gwladys Johnson Akinocho

Lisez aussi:

04/12/2020 – Les entreprises avec le plus de femmes managers ont une meilleure politique climatique

LIRE  La Banque mondiale alloue 100 millions de dollars à la gestion fiscale, à l'énergie et au numérique