Le rallye de Trump à Tulsa, en Oklahoma : Le président américain Donald Trump n’a pas rempli son arène de rassemblement à plus de 19 000 personnes samedi soir.

Malgré les faits, Trump s’est vanté d’avoir eu 1 million de RSVP à son retour de Tulsa, sur la piste de la campagne.

Beaucoup de ceux qui ont commandé des billets ont peut-être traîné le président Trump. C’était un coup bas organisé principalement par des adolescents américains via la plateforme sociale TikTok.

 

Des adolescents TikTokers sabotent le rallye de Trump à Tulsa

La semaine passée, le président américain a tweeté qu’environ un million de gens avaient réservé des billets pour le rallye de Trump à Tulsa.

En effet, un responsable local a déclaré qu’ils s’attendaient à ce que 100 000 personnes se présentent à l’arène.

Mais samedi, les participants enregistrés n’ont pas rempli l’arène du Bank of Oklahoma de Tulsa. L’arène a admis les rallyes sur la base du premier arrivé, premier servi.

Et finalement, l’équipe Trump a abandonné les plans du président de parler à une zone de « débordement » à l’extérieur de l’arène.

Un effort coordonné était en cours sur TikTok dans les jours précédant le rallye de Trump à Tulsa samedi. Leur but était d’encourager les gens à s’inscrire en ligne à l’événement gratuit et à ne pas se présenter.

TikTok est normalement considéré comme une plateforme pour la danse des adolescents et non, nécessairement, une action politique.

Le directeur de campagne Trump 2020, Brad Parscale, a déclaré à CNN dimanche :

Les gauchistes et les trolls en ligne font un tour de victoire, pensant qu’ils ont eu un impact sur la participation du rallye de Trump à Tulsa. Ils ne savent pas de quoi ils parlent ni comment nos rallyes fonctionnent.

Il a ajouté que « l’inscription à un rallye signifie que vous avez répondu avec un numéro de téléphone portable. Et nous avons constamment éliminé les faux numéros. Nous l’avons déjà fait avec des dizaines de milliers de personnes au rallye de Trump à Tulsa. Nous avons ainsi calculer notre bassin de participants possible. Ces fausses demandes de billets n’ont jamais occupé notre réflexion. »

LIRE  Monnaie étrangère - Comprendre les aspects économiques des devises

 

Le responsable de campagne de Trump minimise l’impact du sabotage des TikTokers

CNN a précédemment rapporté qu’un responsable de la campagne Trump avait minimisé le rôle des TikTokers dans la faible participation à son rassemblement politique :

Nous avions 300 000 inscriptions légitimes de républicains qui ont voté lors des quatre dernières élections. Ce ne sont pas les enfants [TikTok ]. C’était la peur des manifestations violentes. Cela est évident avec l’absence des familles et des enfants au rallye de Trump à Tulsa. Nous avons normalement des milliers de familles.

Alors que l’effort TikTok semble avoir impliqué massivement les adolescents et d’autres jeunes, Mary Jo Laupp, une grand-mère de 51 ans vivant à Fort Dodge, Iowa, semble avoir aussi joué un rôle central. En effet, elle a encouragé les gens à visiter le site Web de Trump. Inscrivez-vous pour assister à l’événement mais n’y assistez pas, a-t-elle écrit.

Tous ceux d’entre nous qui veulent voir cet auditorium de 19 000 places à peine rempli ou complètement vide vont devoir ainsi réserver des billets maintenant. Et ensuite le laisser debout là-bas sur la scène, a déclaré Mary Jo Laupp à ses quelques 1 000 abonnés de TikTok.

Et puis, parallèlement aux danses chorégraphiées, aux défis comiques et aux farces de la cour d’école, l’invite de la grand-mère est devenue un défi en soi. Des utilisateurs inspirés ont commencé à publier des vidéos montrant qu’ils étaient également inscrits à l’événement. Des publications similaires sur Instagram et Twitter ont enregistré des milliers de likes.

 

L’impact de K-pop sur le rallye de Trump à Tulsa

Une vidéo, avec plus d’un quart de million de vues, a notamment appelé les fans de musique pop sud-coréenne à rejoindre la campagne de pêche à la traîne.

Les fans de la musique, connue sous le nom de K-pop, sont une force sur les médias sociaux. Ils ont publié plus de 6 milliards de tweets l’année dernière seulement. Et ils ont l’habitude d’agir pour des causes de justice sociale.

Plus tôt ce mois-ci, les fans de K-pop se sont rassemblés autour du mouvement Black Lives Matter, pour noyer « White Lives Matter » et d’autres hashtags anti-Black.

LIRE  La théorie du treillis en économie

Laupp, qui a dit avoir travaillé à la campagne du maire Pete Buttigieg dans l’Iowa, a déclaré à CNN qu’elle avait fait l’appel initial.

En effet, elle n’a pas apprécié le fait que le rallye de Trump à Tulsa devait initialement avoir lieu le 19 juin. C’est un jour férié commémorant la fin de l’esclavage aux Etats-Unis.

La campagne Trump a rejeté l’effort la semaine dernière. Erin Perrine, directrice adjointe des communications pour la campagne Trump, a déclaré mardi à CNN :

« Les gauchistes font souvent une chose pareille. Ils croient qu’en réservant des tickets, ils vont laisser des places vides. Ce n’est pas du tout le cas. Il y’a toujours plus de tickets réservés que de places disponibles lors d’un rallye. Tout ce qu’ils ont fait, c’est de nous remettre leurs précieux contacts. »

 

L’impact de la génération Z sur le rassemblement de Trump à Tulsa

Samedi soir, alors que les images montraient des sections vides du Centre BOK, Laupp et les jeunes de TikTok ont ​​célébré en conséquence.

La génération Z est imparable, a écrit un jeune américain sur TikTok.

La représentante démocrate Alexandria Ocasio-Cortez a tweeté au directeur de campagne de Trump, Brad Parscale :

Vous venez d’être ébranlé par des adolescents sur TikTok. Ils ont inondé la campagne de Trump avec de fausses réservations de billets. Ils vous ont fait croire qu’un million de personnes voulaient le micro ouvert d’un suprémaciste blanc. Était-ce suffisant pour emballer une arène en temps de COVID-19.

Steve Schmidt, un stratège républicain qui a géré la campagne présidentielle de 2008 de John McCain, a tweeté :

Les adolescents américains ont porté un coup sauvage à @realDonaldTrump. Partout aux États-Unis, des ados ont réservé des tickets pour le rallye de Trump à Tulsa. Les idiots de l’équipe Trump avaient donc jubilé pour avoir atteint un million de tickets, LOL.

Par ailleurs, TikTok, propriété d’une entreprise chinoise, a déjà attiré l’attention des législateurs américains.

L’année dernière, les sénateurs Chuck Schumer et Tom Cotton ont donc exhorté la communauté américaine du renseignement à évaluer les risques que représentent TikTok et d’autres plateformes appartenant aux chinois pour la sécurité nationale.