Les Boeing 777 équipés de moteurs Pratt & Whitney de la série 4000-112 seront bannis de l’espace aérien britannique.

  • Les Boeing B777 équipés de moteurs Pratt & Whitney de la série 4000-112 sont temporairement interdits d’entrée dans l’espace aérien britannique
  • All Nippon Airways et Japan Airlines ont également mis au sol tous les modèles Boeing 777 avec le moteur Pratt & Whitney PW4000
  • L’Autorité de l’aviation civile britannique suivra la situation de près

Le secrétaire britannique aux Transports, Grant Shapps, a annoncé aujourd’hui que les Boeing 777 équipés de moteurs Pratt & Whitney de la série 4000-112 seraient interdits de l’espace aérien britannique.

La décision du régulateur britannique fait suite à des pannes de moteur dramatiques dans deux avions différents au cours du week-end, provoquant la pluie de débris de moteur du ciel.

« Après des problèmes ce week-end, les Boeing 777 équipés de moteurs Pratt & Whitney de la série 4000-112 seront temporairement interdits d’entrer dans l’espace aérien britannique », a déclaré Shapps dans un communiqué lundi.

« Je continuerai à travailler en étroite collaboration avec l’Autorité britannique de l’aviation civile pour surveiller la situation. »

Cette décision fait suite à une initiative similaire de la Federal Aviation Administration des États-Unis et des compagnies aériennes japonaises All Nippon Airways et Japan Airlines, qui ont toutes débarqué des modèles Boeing 777 équipés de moteurs Pratt & Whitney PW4000.

Samedi, un Boeing 777 de United Airlines à destination d’Honolulu a dû effectuer un atterrissage d’urgence peu de temps après le décollage de Denver, dans le Colorado, lorsqu’un de ses moteurs a pris feu et des morceaux sont tombés.

LIRE  Millennium & Copthorne se prépare à reconstruire les opérations hôtelières après le COVID-19

Des débris de l’avion de ligne ont été trouvés dispersés dans un certain nombre de quartiers, bien qu’aucune blessure n’ait été signalée.

Plus tard samedi, le moteur d’un Boeing 747-400 a également pris feu au décollage de l’aéroport de Maastricht Aachen aux Pays-Bas, provoquant la chute de débris de l’avion et blessant deux personnes, dont l’une a été hospitalisée.