(Agence Ecofin) – Avec le nouvel attrait pour la musique africaine, de nombreux accords sont passés entre les associations d’artistes et les grandes entreprises internationales. Le droit d’auteur reste l’un des domaines les moins touchés par ces collaborations.

TikTok paie désormais les redevances aux auteurs, compositeurs et artistes subsahariens. Le réseau social a signé un accord avec l’Association des compositeurs, auteurs et éditeurs (CAPASSO) et la Southern African Music Rights Organization (SAMRO). Les artistes membres de ces associations pourront donc jouir de ces droits.

L’organisation est ravie d’avoir conclu un accord avec TikTok pour soutenir les auteurs-compositeurs panafricains sur la plateforme. Avec la concentration croissante sur la musique africaine, de plus en plus d’auteurs-compositeurs africains peuvent atteindre le statut de superstar mondiale et TikTok jouera un rôle important dans la présentation de leurs talents au monde. « , a déclaré Wiseman Ngubo, directeur des opérations à CAPASSO.

Les parties sont parvenues à cet accord après le succès du titre Jerusalema, qui a été utilisé dans des vidéos sur TikTok plus d’un milliard de fois.

Servan Ahougnon

Lisez aussi: 04/03/2021 – TikTok est l’application la plus téléchargée au premier trimestre 2021

LIRE  La deuxième banque allemande supprimera 10000 emplois