Sophia Popov s’est réveillée lundi matin pour constater que si sa victoire au US Women’s Open lui avait propulsé 280 places remarquables dans le classement mondial, elle n’avait pas réussi à gagner une place à la joueuse de 27 ans dans deux des trois dernières majeures de l’année.

L’Allemande a stupéfié le sport à Royal Troon en démentant son statut de golfeuse sans jouer les privilèges sur l’un des grands circuits avec sa toute première victoire professionnelle.

Et le fait que la n° 304 mondiale ne possède pas de carte LPGA Tour a créé une situation absurde qui menace de laisser les derniers plus chauds du golf sur la touche lorsque l’Ana Inspiration démarre dans trois semaines.

Le célèbre match de Palm Springs, en Californie – connu par beaucoup sous le nom de Dinah Shore – devait avoir lieu en mars, mais a été retardé de la 11e heure avant la pandémie.

Le Tour a décidé de geler le peloton, tandis que n’importe qui en forme pouvait se frayer un chemin avec l’avertissement que chaque joueur non exempté dans le top 20 recevrait une invitation tardive par ordre de mérite.

Alors que les gains de 675 000 $ de Sophia Popov la placent en fait en tête de la liste des gains du Tour, ils ne comptent pas parce qu’elle n’était pas membre du Tour à l’époque.

La nouvelle n° 24 mondiale est donc une situation sans précédent pour un grand gagnant. « Espérons que la LPGA voit son chemin parce qu’elle semble si stupide pour le moment », a déclaré un initié à Telegraph Sport.

Étant donné que de nombreux Coréens sont susceptibles de rester à l’écart à cause de la Covid-19 – comme avec Troon – il devrait y avoir des lacunes qui rendent la solution facile à corriger. Mais ce n’est peut-être pas aussi simple pour l’US Women’s Open.

Le dernier majeur de l’année n’a lieu qu’en décembre et ce champ est déjà plein. Le sentiment est que l’USGA devrait ajouter une place pour loger Sophia Popov, dont le conte de caddie au grand gagnant a fait la une des journaux en trois semaines sur le Popov a porté le sac pour son amie Anne van Dam lors du championnat Drive On le mois dernier, avant de gagner une place tardive à Troon et d’en profiter.

LIRE  Feltscher: L'introduction du Venezuela au Qatar me donne la chair de poule

Lundi, Sophia Popov a ajouté une autre couche de sentiment à l’histoire. parler d’arrêter presque le jeu l’année dernière en raison de «blessures».

Elle a maintenant révélé qu’elle avait contracté la maladie de Lyme lors de sa recrue en 2014, une condition dont elle souffre toujours.

Le chemin a été long pour arriver ici car il y avait beaucoup de recherches personnelles et de découvertes par moi-même qui me feraient me sentir mieux, et je suis heureux d’être arrivé au point où je me sens plutôt bien, et j’espère que cela restera ainsi, dit Sophia Popov.

Au classement masculin, Dustin Johnson est revenu au numéro 1 mondial après 15 mois. L’Américain a remporté le Northern Trust avec un record de 11 tirs dimanche et est en pole position pour remporter la prime de la FedEx Cup de 15 millions de dollars au Tour Championship de la semaine prochaine.