Mort mystérieuse d’éléphants au Botswana : Le mystère entoure la mort « sans précédent » de centaines d’éléphants retrouvés morts au Botswana au cours des deux derniers mois.

En effet, plus de 300 éléphants seraient morts dans des circonstances étranges au Botswana. C’est une tendance mystérieuse qui a alarmé les écologistes locaux.

 

Les détails de la mort mystérieuse d’éléphants au Botswana

Les éléphants ont été retrouvés morts autour des points d’eau, près des villages humains et sur la savane ouverte. D’autres éléphants vivants ont été repérés en train de trébucher, faibles et confus.

Nous avons observé un éléphant marchant en rond, incapable de changer de direction bien qu’encouragé par d’autres membres du troupeau, a écrit l’association caritative Éléphants Sans Frontières (ESF) dans un rapport sur le mystère.

Le rapport divulgué sur la mort mystérieuse d’éléphants au Botswana a circulé mercredi dans divers médias, dont l’AFP. Les décès se sont produits dans le célèbre delta de l’Okavango au Botswana.

Le  delta de l’Okavango abrite environ 15 000 éléphants. D’ailleurs, le Botswana a la plus grande population d’éléphants sauvages au monde avec environ 130 000 animaux au total.

Nous avons eu un rapport de 356 éléphants morts dans la zone au nord du delta de l’Okavango. Et nous en avons confirmé 275 jusqu’à présent, a déclaré à l’AFP Cyril Taolo, directeur par intérim du Département de la faune et des parcs nationaux.

Des responsables gouvernementaux ont déclaré à Reuters qu’ils avaient dénombré 275 morts, alors que le nombre d’ISF s’élevait à 356.

Taolo dit qu’il n’est pas clair ce qui a tué les éléphants. « Nous ne soupçonnons pas le braconnage puisque nous avons retrouvé les éléphants avec leurs défenses », a-t-il déclaré.

LIRE  Dans le monde, il y a plus de 30 millions d'infections par le virus corona

En effet, les braconniers retirent tristement les défenses des éléphants tués pour les vendre sur le marché noir.

Les responsables de la faune ont découvert le problème lorsqu’ils ont repéré 169 éléphants morts lors d’un survol au début du mois de mai, selon le Dr Nial McCann, de l’organisation caritative basée au Royaume-Uni, National Park Rescue.

 

Le décompte des éléphants retrouvés morts dans le delta de l’Okavango

« Pouvoir regarder et comptabiliser autant de carcasses d’éléphants dans une mission aérienne de 3 heures, c’était quelque chose », a affirmé McCann à BBC News.

Il a aussi déclaré que de nouvelles enquêtes avaient identifié plus du double de ce nombre d’éléphants morts au cours du mois suivant.

Cette mort mystérieuse d’éléphants au Botswana, c’est du jamais vu si on tient en compte le nombre élevé d’éléphants morts en même temps sans que la sécheresse en soit la cause, a déclaré McCann.

Beaucoup d’éléphants semblent être morts « en tombant à plat sur leur visage », a ajouté McCann dans une interview séparée avec CNN au sujet de la mort mystérieuse d’éléphants au Botswana.

Les responsables de la faune se disent préoccupés par le fait que les carcasses mortes attireront des braconniers d’ivoire à la recherche des défenses des animaux.

Le nombre d’éléphants diminue en Afrique, mais le Botswana est une rare réussite. Le pays a vu sa population d’éléphants passer de 80 000 dans les années 90 à environ 130 000 aujourd’hui.

Bien que les braconniers soient les tueurs les plus en vue des éléphants, les agriculteurs locaux attaquent et chassent également les éléphants. En effet, les éléphants mangent ou détruisent leurs récoltes.

LIRE  Un dysfonctionnement technique arrête la négociation sur les bourses japonaises

Le président du Botswana, Mokgweetsi Masisi, a mis fin à une interdiction de chasse au gros gibier de cinq ans en mai 2019. Cependant, la saison de chasse a démarré lentement en avril en raison des confinements mondiaux liés coronavirus qui ont ancré la plupart des voyages en avion.

« Trois laboratoires au Zimbabwe, en Afrique du Sud et au Canada ont été identifiés pour traiter les échantillons prélevés sur les éléphants morts », a déclaré le ministère de l’Environnement, des Ressources naturelles, de la Conservation et du Tourisme dans un communiqué.