Jusqu’à cinq personnes ont été blessées par balle, dont une femme qui a reçu trois blessures par balle

  • L’attaque a eu lieu à la clinique de santé Allina à Buffalo, Minnesota
  • Un suspect a été arrêté par la police de Buffalo
  • Pas encore d’informations sur la gravité des blessures infligées aux victimes ou s’il y a eu des décès

Un certain nombre de personnes auraient été transportées d’urgence à l’hôpital après un attentat à la bombe et une arme à feu à la clinique de santé Allina à Buffalo, une petite ville située à environ 64 km au nord-ouest de Minneapolis.

Selon le gouverneur de l’État, une personne soupçonnée d’avoir commis l’attentat a été arrêtée et aurait agi seule.

«C’était un tir actif et des explosifs improvisés. Le nombre de blessés ou de blessés n’a pas encore été confirmé », a déclaré le gouverneur du Minnesota, Tim Walz, aux journalistes. Un suspect, soupçonné d’avoir agi seul lors de l’attaque, a été arrêté par la police de Buffalo, a-t-il ajouté.

Plusieurs personnes ont été blessées lors de l’incident, a déclaré la représentante de la police locale Kelly Prestidge, ajoutant qu’elle n’était pas au courant de la gravité de leurs blessures ou s’il y avait eu des morts.

La situation était contrôlée par la police peu avant midi, heure locale, et ne représentait plus une menace pour la sécurité publique, a déclaré le chef de la police de Buffalo, Pat Budke.

Les médias rapportant des rapports d’urgence ont rapporté que jusqu’à cinq personnes ont été blessées par balle, dont une femme qui a subi trois blessures par balle. Les victimes ont été emmenées dans des hôpitaux voisins par des véhicules d’urgence et des hélicoptères. Le détenu était soupçonné d’être le coupable.

LIRE  Éveillez la joie de la créativité

Une explosion aurait également secoué la clinique, entraînant l’évacuation du personnel médical. « Nous venons de faire exploser une bombe dans la clinique », a révélé l’audio de la dépêche, selon des informations locales.

Le FBI a déclaré avoir envoyé des techniciens à la bombe sur le site, mais n’a pas pu confirmer la présence d’un explosif sur les lieux.