Tesla s’envole Les actions ont poussé la capitalisation boursière de l’entreprise à plus de 515 milliards de dollars, soit une multiplication par cinq depuis le début de l’année.

L’action traditionnellement volatile a continué de subir des fluctuations de prix. Mais depuis le creux de l’année en mars, le cours de l’action de Tesla a suivi une trajectoire haussière qui s’est accélérée en août. Le cours de l’action de Tesla, qui a augmenté de 4,6% pour atteindre 545,62 $ le matin, a contribué à pousser le PDG Elon Musk dans la stratosphère supérieure de l’indice Billionaire de Bloomberg. Mardi, la valeur nette de Musk avait augmenté de 7,24 milliards de dollars pour atteindre plus de 128 milliards de dollars. Seul Jeff Bezos d’Amazon s’oppose à sa manière de devenir la personne la plus riche du monde.

L’action Tesla a été alimentée la semaine dernière par l’annonce de son ajout à l’indice S&P 500 en décembre. Les indices S&P Dow Jones ont annoncé le 16 novembre que Tesla rejoindrait officiellement l’indice de référence avant la négociation le 21 décembre, plaçant le constructeur automobile électrique dans la même entreprise que des poids lourds comme Apple, Berkshire Hathaway et Microsoft.

Lorsque Tesla rejoindra le S&P 500, ce sera l’une des entreprises les plus précieuses de l’indice de référence. Sa pondération sera si influente que le S&P DJI envisage d’ajouter les actions en une seule fois ou en deux tranches au poids de capitalisation boursière entièrement ajusté au flottant.

L’ajout de Tesla au S&P 500 n’est pas qu’un signe de tête symbolique. Participer au S&P 500 présente de réels avantages financiers, car les investisseurs disposant de fonds indiciels seront contraints d’acheter des actions. Le cours des actions étant déjà en baisse, les investisseurs devront vendre d’autres actions pour faire place à Tesla.

LIRE  Ce petit drone utilise une véritable antenne papillon pour traquer les produits chimiques cibles