Des partenaires-clés de CrossFit ont réagi sur le tweet de Greg Glassman sur Floyd. En effet, Reebok mène les réactions des marques et des athlètes qui ont rompu leurs partenariats avec CrossFit, une entreprise de fitness.

Greg Glassman, le fondateur et PDG de CrossFit, a tweeté de manière controversée « C’est le Floyd-19 ». Greg Glassman répondait à un tweet institutionnel qui avait déclaré que le racisme est un problème de santé publique.

 

CrossFit perd des partenaires-clés en raison d’un Tweet de Greg Glassman sur Floyd 

Reebok a mis fin à son accord exclusif de dix ans en tant que sponsor principal de CrossFit et fournisseur des vêtements CrossFit. Le Goliath des vêtements et accessoires de sport a annoncé par voie de communiqué :

« Notre entente avec CrossFit arrivait à échéance quelque part en 2020. Dernièrement, nous avons eu une discussion au sujet de la nouvelle entente.

Cependant, en raison des derniers événements (tweet de Greg Glassman sur Floyd), nous avons décidé de terminer notre entente avec CrossFit. »

Par ailleurs, Rich Froning, qui a gagné quatre (4) jeux CrossFit, n’a pas cacher son indignation à propos des commentaires de Greg Glassman. Rich Froning, un athlète qualifié de CrossFit, a partagé ses critiques avec ses 1,4 million d’abonnés sur Instagram. Il a affirmé :

« Le tweet de Greg Glassman sur Floyd m’empêche de rester loyal à un leader qui fait des remarques insensées, aliénantes et diviseuses surtout en un moment où l’unité doit prévaloir. »

La championne des CrossFit Games, Tia-Clair Toomey, a aussi déclaré qu’elle était « incroyablement triste, déçue et frustrée » pour CrossFit et Glassman.

LIRE  Autonomisation du capital humain

D’autres athlètes de CrossFit, dont Noah Ohlsen, deuxième concurrent de l’année dernière, ont annoncé qu’il ne participerait pas aux jeux de cette année.

Rocket CrossFit, un gymnase affilié à CrossFit et basé à Seattle, est l’un des 200 gymnases liés à se désaffilier de CrossFit.

Dans un article de blog, Rocket CrossFit a publié une lettre grossière de Greg Glassman. Ce dernier a attaqué la copropriétaire du gymnase, Alyssa Royse, d’avoir qualifié CrossFit de « raciste ».

Par ailleurs, CrossFit Rogue Fitness, fournisseur des équipements de musculation à l’événement, a aussi déclaré qu’il supprimerait le logo CrossFit de l’événement de cette année en réaction au tweet de Greg Glassman sur Floyd.

 

Le contexte-clé pour vous aider à comprendre les réactions contre Greg Glassman

Greg Glassman a déclenché l’indignation dimanche après avoir qualifié la mort de George Floyd, un afro-américain, de « C’est le FLOYD-19 ». Son tweet était une réponse directe à un message de l’Institut de métrologie et d’évaluation de la santé qui affirmait :

Le racisme et la discrimination sont des problèmes de santé publique critiques qui nécessitent une réponse urgente. #BlackLivesMatter.

Greg Glassman a par la suite offert ses excuses sur la page officielle de CrossFit sur Twitter, en déclarant :

Moi, CrossFit HQ, et la communauté CrossFit ne défendraient pas le racisme. J’ai fait une erreur avec les mots que j’ai choisis hier. Mon cœur est profondément attristé par la douleur qu’il a causée. C’était une erreur, pas du racisme mais une erreur.

Par ailleurs, lundi matin, le tweet de Greg Glassman sur Floyd sur son compte personnel était toujours en ligne.

LIRE  161 entreprises ont été présélectionnées pour l'acquisition de 57 champs pétrolifères marginaux

Avant son tweet fatidique sur Floyd, CrossFit était resté sensiblement silencieux sur Twitter et Instagram sur le mouvement de Black Lives Matter alors qu’une multitude d’entreprises prenaient publiquement position contre le racisme après la mort de George Floyd.

Par conséquent, le tweet de Greg Glassman sur Floyd était un tweet de trop pour les partenaires et athlètes CrossFit d’où sa démission.